Senechal Henri (1916 – 2007)
Brigadier-chef, 3ème Escadron, 1er Peloton (Pel. Geneste). Chef de char Hotchkiss 55/40621. Equipier : Louis Droux.

Henri Sénéchal 
2ème régiment de cuirassiers

Henri naît le 7 août 1916 à Lachaussée-du-Bois-d’Ecu. Il commence à travailler dans l’agriculture.

Pendant la période bien avant la guerre où Henri était sous les drapeaux, il semble qu’il ait été affecté à un service de boulangerie.


Le 10 mai 1940, Henri est positionné à Crehen. Chef de char du Hotchkiss 55 / 40621 au sein du peloton du sous-lieutenant Geneste, il subit de plein fouet l’assaut allemand.

s1
s2
s3
previous arrow
next arrow

Une fois le Hotchkiss n°55 détruit, Henri Sénéchal aide Louis Droux, son conducteur, à évacuer le char. La jambe de Louis est très gravement touchée. L’équipage parvient à s’abriter dans une grange voisine. Certains anciens de Crehen ont gardé le souvenir de la présence dans cette grange d’un soldat français dont le pied était quasiment arraché. Louis et Henri sont emmenés à l’hôpital Saint-Laurent de Liège où ils recoivent les soins nécessaires. Le cliché suivant a été pris lors de leur convalescence.

Henri Sénéchal, Louis Droux
2ème régiment de cuirassiers
Hopital Saint-Laurent Liège

Après sa convalescence, Henri est emmené en captivité en Allemagne au Stalag VI D. Pendat cette période il fera la connaissance d’une prisonnière d’origine slave anyant subi de nombreux sévices dans les camps. Une fois la guerre terminée, le couple s’installera en France et accueillera 2 garçons.

Henri occupe le poste de mécanicien chez Catimel et termine sa carrière en maintenance générale au 6e RHC de Margny-lès-Compiegne (base d’hélicoptère de l’armée).

Louis Droux et Henri Sénéchal resteront très proches et entretiendront de nombreux contacts jusqu’au décès de Louis en 1993.

Henri Sénéchal 
2ème régiment de cuirassiers

Henri Sénéchal disparaît le 16 janvier 2007.


Sincères remerciements à Marc, Patrick et Laura pour leur accueil chaleureux ainsi que pour tous les documents transmis afin de perpétuer la mémoire de Henri et de Louis